v.1  n.3  2019
Expériences alternatives
v.1  n.3  2019
Expériences alternatives
Éditorial

PARTAGER

PDF

PÉRIPHÉRIES 3 - EXPERIENCES ALTERNATIFS

ÉDITORIAL

PÉRIPHÉRIES 3, édition dédiée aux Expériences Alternatives des périphéries globales apporte 21 contributions réunissant 15 pays. Publiées dans les quatre langues dans lesquelles la Revue est éditée Portuguais, Anglais, Espagnol et Français) et dans six sections – Interviews, Articles, Narratives, Made in Banlieue, Revue et Invite – guident différents processus d’invention des subjectivités et des transformations concrètes de l’affirmation de droits de groupes de sujets de réalités périphériques non-homogènes dans le monde contemporain, tant dans nos villes, que profondément marquées par les inégalités sociales et les distinctions corporelles de droits, de la même manière dans les réalités des peuples indigènes Latino-Américains, dans les tensions imposées par le privation et la coercition de frontières ainsi que dans les disputes symboliques.

L’importance de reconnaître et de diffuser la manière dont les périphéries du monde inventent des formes innovantes et de contenus ambitieux à propos de l’habitation de la mobilité urbaine, de l’organisation populaire, communautaire et de quartier, de l’entreprenariat et de l’économie créative, de l’art et de la culture, à la recherche du dépassement des inégalités économiques, de la médiation de conflits sociaux et de leur affirmation socio-politique et symbolique – est évidente. Puisque ce sont des expériences construites dans le quotidien, souvent, adverses et qui doivent lutter face à des structures hégémoniques, qui violent, historiquement, les droits des personnes des périphéries. Rendre visible, communiquer et diffuser ces nouvelles représentations, méthodologie, concepts et pratiques émancipatoires, tout comme leurs sujets, est une stratégie fondamentale pour renforcer les agendas politiques et surtout, les puissances des existences humaines qui se font présentes de toutes leurs forces dans les Périphéries.

Les expériences à la une signifient d’autres possibles. Ce sont des Traditions et des Inventions populaires qui se rencontrent pour signaler des transformations mobilisées par les sujets pluriels des périphéries. Des œuvres collectives et pleines de défis se présentent, dans notre Revue, comme des pratiques qui apportent dans leurs horizons l’émancipation humaine. Des Expériences Alternatives célèbrent des puissances qui se font actes de création, de vivre et d’affirmer les différences de notre être-dans-le-monde.

INTERVIEWS

PERIPHÉRIÉS 3 interviewe Miguel de Barros, intellectuel et activiste de Guinée-Bissau. Considéré comme l’une des personnalités les plus influentes par la Confédération de la Jeunesse d’Afrique Occidentale (CWAY), Miguel partage, dans une analyse historique, la condition postcoloniale de son pays, il reprend le rôle historique des femmes et montre comment la jeunesse réinvente ses expériences dans la recherche de l’agrandissent, l’affirmation et du soutien de la pratique démocratique dans l’éducation, la culture et l’économie – tant dans son pays qu’en Afrique lusophone et au Brésil.

Sofia Djama, cinéaste algérienne récompensée, remet en question, de la même manière, la condition de la Démocratie dans son pays, reprenant sa condition d’indépendance récente, de guerre civile et ensuite de reconstruction et de nouveaux chemin que la mobilisation populaire a, enfin, pu prendre maintenant en 2019. Elle apporte l’histoire et la condition actuelle du cinéma Algérien, elle défie les catégorisations identitaires exclusivement Arabes, en proposant des nouvelles expériences de reconnaissance, d’échange et de célébration de la culture et de l’identité pour et entre les peuples et la culture du Maghreb, des chemins par lesquels le Mouvement des Femmes du pays – assume une nouvelle projection.

DÉPASSEMENT DE CONFLITS PLURIELS

Depuis Rojava, dans le nord de la Syrie, l’expérience Kurde nous montre de nouveaux chemins possibles dans la lutte vers la consolidation de la pratique démocratique, tant par le fait de tendre vers un nouveau modèle de gouvernance basé sur le Confédéralisme Démocratique, l’égalité des genres, le développement durable et la Jinéalogie – malgré les nombreux défis et les adversités dans un contexte militarisé et de guerre que rencontre la population kurde de la région. Dans un détour par Rio de Janeiro, dans la Favéla de la Maré, les habitant(e)s et la société civile affrontent les pratiques de violations des droits de l’État dans les favélas menant des actions et des méthodologie qui revendiquent le Droit à la sécurité publique dans la favéla, en ayant la participation communautaire comme axe central. L’Humanisation de l’Autre défie volontairement les hostilités des frontières symboliques entre le Pakistan et l’Inde, construites après la Partition en 1947. Trouver des manières d’avoir un contact directe entre des personnes, comme une forme de nourrir une génération future plus tolérante, c’est l’espoir pour la modération de la paix dans la région. Comme une résistance contre les impositions coercitives des frontières, et une forme d’affirmation du droit au sport et au loisir en Palestine, le Gaza Surf Club partage son organisation dans un club de surf qui élargit les possibilités et les puissances de la jeunesse à Gaza.

HABITATION ET MOBILITÉ URBAINE

 À Rio de Janeiro, les Modalités subversives élargissement la circulation et le Droit à la Ville dans un contexte de confiance territoriale via un modal populaire innovateur, le taxi-moto. Défiant les types d’habitation conventionnels et idéaux, des Femmes dans d’autres logements abordent, en expérience à Belo Horizonte, la manière dont les désirs et les demandes subjectives peuvent se concrétiser comme des alternatives d’habitation.

ESSAI PHOTOGRAPHIQUE 

Dans un travail conjoint avec Imagens do Povo et une organisation de Bira Carvalho, PERIPHÉRIÉS publie « Une dédicace aux périphéries: La périphérie racontée par les périphériques, un essai photographique articulé et produit spécialement pour cette édition. Celui-ci réunit des photographes de Belém, Belo Horizonte, Fortaleza et Rio de Janeiro.

POÉSIE, LITTERATURE, ART ET CULTURE

Le Wá, Collectif de femmes de la microrégion du Cariri, dans l’état du Ceará, resignifie les faits considérés comme étant féminins : le brodage, la couture, le tricot et les arts ; elles nous transforment en art urbain et insèrent le corps féminin dans les espaces publics, élargissant la culture de résistance du Cariri. La Bakla, l’agi : nos genres n’en sont pas un, abordent la prémisse ethnolinguistique des genres philippins. Un conte et un poème, originalement écrits en Tagalo et en Kinarav-a, langues philippines marquant la différence ethnique et la spécificité culturelle – intègre l’essai.

L’Anthologie de Poésie – Expériences des corps périphériques, réunit trois voix de poétesses féminines de la poésie contemporaine latino-américaine. Dans Voyages à travers des Périphéries Diverses et Créatives des Lisbonne, avec les quartiers de Cova da Moura et de Talude, des processus de resignification culturelle défient des référentiels normatifs communs, par le Droit à une ville diverse et plurielle.

BUEN VIVER ET BUEN MIGRAR

En tant que principe de relation en harmonie et en équilibre des peuples indigènes avec la nature, le Buen Viver, Bie Vivre, est discuté à partir du Langage, de la créativité et de la criticité, le sauvetage historique et l’Autonomie en Amérique Latine ; celui-ci est Défié par l’expérience de Pioyá, en Colombie, face à son utilisation par des politiques néolibérales, comme une forme de proposition pour de nouveaux chemins, et finalement, il se retrouve dans le Buen Migrar, Bien Migrer, et le MuMi, Musée Migrant de Los Altos de Chiapas, qui partage des pratiques de mémoire et de résistance créative, qui inclut le cinéma participatif avec les peuples indigènes de Chiapas, une région dans laquelle vivent dix ethnies de peuples descendants des Mayas. Dans un projet commun avec le Galpão Bela Maré, le Musée Migrant se rend à Rio de Janeiro.

INVITE

PERIPHÉRIÉS invite Global Grace, du Royaume-Uni et La Garganta Poderosa d’Argentine des partenaires l’UNIperiferias. Des chemins et des parcours pour l’égalité de genre et l’organisation communautaires villeras, sont les sujets traités.

ENTREPREUNARIAT NOIR ET ÉCONOMIE CRÉATIVE

Dans Made in Banlieue de cette édition, Adriana Barbosa, fondatrice de la Feira Preta, à São Paulo parle de sa trajectoire et du protagonisme noir dans l’économie. Le Projet Valor y Cambio, de Porto Rico, apporte de nouvelles possibilités pour une monnaie communautaire, basée sur la représentation de personnalités culturelles, artistiques et sociales de l’histoire de l’île.

À NOTRE COMPAGNON, AMI, MAÎTRE ECIO SALLES

En mémoire à Ecio Salles, poète, écrivain et l’un des créateurs de la FLUP – la Fête Littéraire des Périphéries, nous publions notre hommage, dans Made in Périphérie, section proposée par lui-même dans notre première édition. À Ecio Salles, nos affectueux remerciements.

REVUE

Carolina Maria de Jesus, Une Écrivaine Présente, est la Revue de l’édition, par le biographe Tom Farias.

LETTRE DE LA MARÉ

PERIPHÉRIÉS republie la « Lettre de la Maré – Un manifeste des périphéries » en quatre nouvelles versions. Dans sa première version en langue indigène, c’est avec la lettre en Nheengatu, Tupi moderne, que la revue reprend la Lettre fondatrice de l’UNIperiferias. Les Lettres en Kurde, Bengali et Polonais complètent la Lettre, celles-ci sont ajoutées aux dix versions, déjà publiées, de la Lettre.

PERIPHÉRIÉS 4

L’intitulé pour l’édition PERIPHÉRIÉS 4, « Puissance et Défis de l’École Publique » est déjà disponible. Envoi de propositions de contribution : jusqu’en Septembre/2019, à l’adresse revista@imja.org.br.

CONSEIL ÉDITORIAL ET ÉQUIPE

Pariant sur une composition de Conseil Éditorial très diverse, de portée internationale et formée par des partenaires de différents segments d’organisations de périphérie, de la société civile, du monde académique, de l’art/culture et de l’activisme, PERIPHÉRIÉS a élargi son conseil. Pour en savoir plus, rendez-vous sur Équipe et Conseil.

UNIPERIPHÉRIÉS SUR LES RÉSEAUX

Accompagnez le travail de l’UNIperiphéries sur nos réseaux  facebook et instragram.

REMERCIEMENT

La Revue Periphérié est une réalisation de l’UNIperiferias et de la Fondation Tide Setúbal, qui remercient les auteur(e)s qui ont participé à cette édition, ainsi que les partenaires de la Revue : Itaú Social, la Fondation Ford, l’Institut Unibanco, Promundo, Observatório de Favelas, Redes da Maré, Ação Educativa, l’Université de Dundee, le Centre d’Études Sociales et l’Université de Coimbra, Global Grace et la Fondation Henrich Boll.

***

RETOUR AU HAUT
ÉDITIONS ANTÉRIEURES
Démocratie et Périphérie v.2  n.2  2018
Le Paradigme de la Puissance v.1  n.1  2018
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER