v.02  n.02  2018
Démocratie et Périphérie
v.02  n.02  2018
Démocratie et Périphérie
Éditorial
Instituto Maria e João Aleixo | Université Internacional de Périphéries

DÉMOCRATIE ET PÉRIPHÉRIE

Le monde contemporain vit une nouvelle vague d’autoritasime. La menace contre la démocratie s’établit à partir de contours qui entourent les institutions et les valeurs démocratiques de manière à les remettre en question sous la perspective politique conservatrice et, même, régressive. Les forces progressistes d’un autre côté, n’ont pas éte capables d’élaborer des discours et des actions politiques d’affrontement pour faire face à la décomposition progressive des valeurs démocratiques. Ceci a pour effet, une politique agressive dans le discours (et dans la pratique) qui commence a assumer les marges, en réponse à l’inquiétude devant l’avancée des inégalités et de l’inexistence d’alternatives fortes ou suffisantes pour l’affirmation d’autres projets politiques. L’avancé de mouvements sociaux périphériques comment le Mouvement des Femmes, le Mouvement Noir, le Mouvement LGBTQ+, ainsi que les Mouvements Culturels des périphéries ont réinventé le faire politique, en allant plus loin que la propre structure proposée jusque lá par la gauche traditionnelle.

La rénovation des luttes sociales, qui mène à l’émergence d’autres sujets individuels et collectifs de la politique, s’est retrouvée devant une opportunité d’avancements de ses idéaux durant les gouvernements progressistes (locaux et/ou internationaux). Cette rénovation a eu lieu à partir de l’incorporation de larges sujets identitaires, en créant des possibilités pour la réinvention qualitative de la définition de la démocratie.

La crise du capitalisme, de son côté, dans sa forme la plus récente, celle du néolibéralisme, n’a pas permis que ces avancées prennent plus d’ampleur pour en finir avec le discours conservateur, à la limite des actions régressives, par rapport aux droits. Avec la mise en place des crises économiques et politiques, le retour du conservatisme est devenu le chemin choisi  par les groupes dominants dans leur reprise et dans la recomposition de l’hégémonie socioculturelle, appuyant idéologiquement la dangeureuse expansion du marché. Le grand danger se trouve ainsi non seulement dans l’avancée de ces forces conservatrices, mais également dans le dénigrement de la démocratie comme étant un régime de droits total.

Cette édition de PERIFERIAS propose donc de penser les défis de la démocratie dans le monde contemporain. Notre proposition est de penser à partir des regards, des vécus et des expériences du monde. Même si la menace à la démocratie est réelle face à de nombreux fronts conservateurs antidémocratiques globalement en expansion, il est nécessaire de considérer que leurs effets sont encore plus dévastateurs dans les territoires et pour les populations, dont la protection et la garantie des droits n’ont pas éte consolidées.

L’analyse affirmative des luttes émergentes dans différents territoires, tout comme les stratégies instaurées par les groupes périphériques n’est pas seulement nécessaire. Elle fait prend, en effet, ses origines dans un processus plus grand d’identification des alternatives que les Périphéries peuvent proposer pour que le sens de la démocratie soit repensé dans le monde contemporain, en incluant la nécessité d’intervention de narratives esthétiques et l’action politique pour supporter la préservation et la consolidation de la démocratie. Repenser le processus ne passe pas seulement par la Périphérie, puisque la capacité de répondre aux défis du monde contemporain – vient nécessairement de la Périphérie et de son pouvoir inventif.

EDITION Nº2

La Revue PERIFERIAS, publication semestrielle et en quatre langues (PTENGESFR) de l’Institut Maria et João Aleixo (IMJA) , complète, avec son édition Démocratie et Périphérie, son premier cycle de publication. En tout, dix-neuf contenus composent les sections Articles, Narratives, Interviews, Made in Banlieue, Revue et PERIFERIAS Invite.

INTERVIEW ET ARTICLES

L’écrivaine brésilienne Conceição Evaristo et l’Euro-députée portugaise Marisa Matias sont les deux interviewées de l’édition. Dans la section Articles – Raja Bagga et Madhurima Dhanuka (Inde) parlent des défis pour la Réforme Pénitienciaire et la Démocratie. Abdullah Yusuf (Pakistan) aborde les possibilités et les défis du Premier Ministre élu. Levent Piskin (Turquie) analyse, dans la perspective historique, l’autoritarisme présent dans la politique contemporraine du pays. Paula Flanagan (Irlande) revient de manière critique sur le néolibéralisme et la pratique communautaire et, enfin, Albert Ogien (France) apporte sa lecture sur l’expansion conceptuelle à propos des périphéries. Eduardo Alves signe le texte d’ouverture de l’IMJA.

NARRATIVES ESTHÉTIQUES, MADE IN BANLIEUE ET REVUE

Marquée par la pluralité de Narratives, la Revue ouvre la section avec Intervention Mapuche – Oeuvre 18 314 (Chili) de Daniela Cartileo, composée d’intervention artistique, de poésie, de photographie et de dialogues avec les co-autrices. Dans Narratives Tziganes (Espagne), Pastora Filigrana et Sonia Sahli livrent une perspective tzgiane du Polígono Sur – périphérie de Seville. Dans Le corps dans le ballot, Shahd Wadi décrit, sur ton de témoignagne, le corps et l’appartenance à la Palestine. Alejandro « Pitu » Salvatierra, de la Villa 15 (Buenos Aires), est la personnalité de Made in Banlieu. Bira Carvalho, photographe d’Images du Peuple, un projet de l’Observatoire des Favélas, nous apporte son essai. Dans un dialogue entre un théologue et une femme transsexuelle, Gilmara Cunha et Graham McGeoch débattent sur le corps, la transsexualité, la visibilité et la politique. Le livre « Géopolitique de l’état national et du territoire Quilombola au XXIe siècle » gagne une revue dans l’édition. Aiala Colares et Wellington Frazão discutent de la démocratie à l’accès dans le quartier de Cabanagem à Belém, Brèsil.

INVITE

Inauguration de la section PERIPHERIES Invite dans laquelle la revue reçoit le réseau Redes da Maré et le Festival WOW – Femmes du monde, les Communautés Catalisatrices et l’Agence Narra.

ÉDITION N°3

L’intitulé de l’édition N°3, « Expériences Alternatives dans la Périphérie », est déjà disponible. Envoi de propositions de contribution : jusqu’en Mars/2019.

***

RETOUR AU HAUT